Des Enfants sur la Terre – 4

4/ Cherche Comment et Expérimente l’Information

L’enseignement a lieu dans le bâtiment d’une Université au centre de la Ville. Les enfants repèrent la bonne salle et s’installent au premier rang.
Cherche Comment est très vif, bouge beaucoup ses bras, son corps, il se déplace sans cesse et fait de nombreuses mimiques avec son visage. Il est passionné quand il transmet ses connaissances et son auditoire est très attentif.

Le cours est un peu difficile, mais Lucidie sent que son double comprend même si elle ne retient juste que quelques points !
Les jeunes sont enthousiasmés y compris les plus petits… Comme Lucidie, ils ont certainement une partie d’eux qui intègre ces explications !

Cherche Comment précise que le vide occupe bien plus que 99 % de la matière. Or ce vide est plein...
Il est plein... d'information.
Bien sûr on ne la voit pas.  
Qui sait ? Ce phénomène pourrait expliquer que nous connaissions des choses, même si on ne nous les a jamais apprises !
Les informations viennent de partout, et même certainement d'ailleurs que de la Terre !

Lucidie demande ce qu’est le double. 

Le scientifique rappelle ces "informations" invisibles. Pourquoi ne pourraient-elles aussi concerner chacun ? 
Il serait possible qu'elles viennent à nous par le vide entre nos atomes. Et peut-être prennent-elles une forme ?

Si les jeunes souhaitent approfondir le sujet, le chercheur précise que l’un de ses amis peut les y aider. 
Il est enseignant aussi et en connaîtra plus car il Expérimente l’information.

Le groupe acquiesce et décide de rejoindre ce second professeur dans son Laboratoire.
Ils s’y rendent.
La pièce est aménagée avec plusieurs tables de travail carrelées. Elle est emplie d’objets divers.

Expérimente l’information est complètement différent de son ami. Grand, vêtu d’un costume très élégant, il est tout en pauses et sans guère de mouvement, mais, en dedans de lui,  Lucidie trouve que cela vibre beaucoup !

– Vous vous intéressez au phénomène des doubles ? Je vais vous expliquer comment je vois cela, dit-il. Ecoutez bien, avec votre cœur aussi, car c’est délicat !

La matière visible émane - ou provient - de la partie invisible, presque opposée à elle, en liaison avec le vide qui nous compose. Celui-ci est, je vous le rappelle, de l'information.
C'est vraisemblablement pour cela que certains utilisent le mot "double", ajoute-t-il.
Il précise : 
- L'information est partout. Elle se niche dans chaque parcelle de l'espace, y compris dans le vide. 

Le double est, pour moi, comme une réplique invisible du corps. Il est, je pense personnellement, en liaison avec le cœur !

Les jeunes, passionnés, sont réunis autour de lui !
Lucidie explique qu’elle voit les doubles, mais ne sait pas vraiment bien s’y retrouver…
Expérimente l’Information l’écoute, cet échange commence à beaucoup l’intéresser : 
– Moi aussi je perçois les doubles. Mais je suis étonné car, présentement, j’en compte un de plus que votre nombre.

Les enfants lui racontent tout ce qui leur est arrivé… Sensib, Trobo, Faiseur de Robot

Le chercheur redonne quelques explications en ajoutant que par l’information tout est inter-relié. 

Chaque atome de l'univers est en état de "cohérence" avec l'Univers entier, il est lui-même l'Univers et si chez quelqu'un la qualité de l'information est étendue la reliance est vaste comme l'Univers.  Toute particule renferme tout l'univers et elle est elle-même reliée à tout l'univers. La particule est une projection holographique de tout l'univers. Elle est une partie du tout. Et le tout est la partie.

Qualiète émet un grand sourire où quelques dents de lait laissent apparaître sa langue – elle a l’âge où tombent les premières incisives. Tout cela égaie son visage aux traits bien droits et anguleux, ses yeux s’animent.
– C’est comme les Indiens en Amérique ! J’ai appris que les Mayas utilisent une salutation : « In Lak’ech, Ah Lak’en. » qui signifie « Je suis toi et tu es moi », ou « Je suis un autre toi-même ».
– C’est très joli ce que tu nous rapportes : nous découvrons maintenant des conceptions connues depuis très longtemps répond Expérimente.

Hardien pose une question. Il a 16 ans, la peau de couleur sombre, les cheveux un peu frisés et sourit en permanence. Il parle avec les mains, les bras, le corps et se déplace dans la pièce en s’exprimant :
– Est-ce que c’est comme les morceaux d’un puzzle ? Le tout forme une seule pièce, mais il y en a plusieurs qui s’intriquent les unes dans les autres ?
– Ah ! Ton image est intéressante répond le scientifique ! Il y a beaucoup de ressemblance, même si les expériences, pour le moment ne concernent, le plus souvent, que deux éléments minuscules créés en même temps.
Quand, par exemple,  on fait quelque chose à l’un, à l’instant même l’autre réagit, la modification de l’un change l’état de l’autre. Les deux sont connectés, entrelacés. En tout cas, l’Univers entier est connecté !

Trouvard est tout content, il explique :
– Je fais émerger des sortes d’hologrammes à partir d’images grâce à une pyramide tronquée transparente. Avec la base de 4 images on en a une seule qui ressort… !

Justel ajoute une question :
Est-ce pareil chez les humains qu’avec les tout petits éléments, les particules ?

Bien des choses s'explicitent par un raisonnement à partir d'une "analogie" ajoute le scientifique. C'est une comparaison, une ressemblance !

Le joyeux Fufute, à la voix chantante ajoute, pensant à Sensib d’un an son cadet : 
– Si c’est valable pour les humains, ceux qui sont très réceptifs sont susceptibles de prendre l’état de l’autre… et même d’un objet. Tout est si communicatif !  
Hardien continue la réflexion :
– Nous formons un groupe comme une image globale et notre compagnon Sensib est une pièce du tout.
Faiseur de Robot aussi, ajoute-t-il après un instant de silence. Grâce à eux, nous améliorons la qualité de notre union en l’élargissant !

Expérimente l’Information confirme qu’effectivement la colère, la peur ou l’excitation peuvent être très communicables. 
– Eh ! Oui ! Votre ami Sensib était peut-être en plein état de réception face aux Robots. Vous me dites qu’il a même pris leur démarche !
Il n’était plus relié à son double et s’est fait entraîner dans le mimétisme de la machine.

Des enfants racontent qu’ils se donnent la main et remarquent : 
– Ce peut être une méthode efficace pour dépasser le phénomène de contagion !  
Uniam prend la parole et intervient à ce propos :
– Enfin, c’est un bon plan… si l’on est relié avec l’Information du vide ou du double… Pas si on fait les fous surexcités !

Les jeunes pensent à leur compagnon et à son comportement qui devient étrange. Ils demandent au savant si son rétablissement peut se faire tout de suite. Mais le scientifique répond : « Vous abordez là un thème différent qui nous amène à développer la perception du temps. »