Des Enfants sur la Terre – 3

3/ La seconde conciliance

Quelques jours plus tard, ils ont programmé une Conciliance et choisi comme lieu le Parc proche de la maison de Faiseur de Robot.
Ils ont à peine le temps de se dire bonjour qu’un léger bruit se fait entendre. Un personnage insolite apparaît et s’avance en direction de la pelouse où ils se tiennent. 
C’est Trobo, le robot le plus perfectionné de l’ingénieur ! Il a changé de costume !
Derrière lui, Sensib marche comme un pantin.
Leur petit ami ne les voit pas : ses yeux sont fixés sur l’automate.
Les enfants l’appellent mais il a un casque sur les oreilles et n’entend rien. Le groupe se regarde.
L’affiche « Ne pas toucher » dissuade toute approche !  
Déjà Trobo fait demi-tour, Sensib suit toujours mécaniquement. Les deux se dirigent vers la maison de l’ingénieur.

Un moment de silence suit cette visite inopinée…
Puis les langues se délient : 
– Que font-ils là ? 
– Que se passe-t-il ? 
– Notre compagnon devient lui-même un robot !
– Il est une machine !
Une certaine inquiétude se répand. Des soupirs se font entendre.
Lucidie précise qu’elle voit le double de Sensib dans leur cercle. Quelques uns demandent :
– Avons-nous à faire quelque chose pour lui et que pouvons-nous entreprendre ?  Ils décident de tous se donner à nouveau la main et de poser cette question dans leur cœur commun.
Corfiance, la plus petite du groupe avec ses 5 ans, se lève et énonce solennellement :
–  Ayons confiance !
En entendant ces paroles tous les enfants se mettent à rayonner à l’unisson ! Ils terminent leur Conciliance.

De nombreux jours se suivent sans que grand-chose ne se produise.

Patienne, âgée de 12 ans, est la douceur même, ses jolis traits et ses yeux bleus sont mis en valeur par les robes qu’elle choisit pour se vêtir. Celles-ci égrènent toutes sortes de coloris dans les tons pastel.
Il se trouve qu’elle rencontre quelques jeunes du groupe. Ils parlent de Sensib.
La plupart sont soucieux ou impatients.
La jeune fille calme ces humeurs et rappelle d’entretenir la confiance.

Un jour, enfin, Sensib contacte Mermeille, sa sœur, son aînée de quelques années.

Il lui indique son désarroi car l’ingénieur ne veut plus qu’il sorte avec Trobo. Le constructeur rouspète de plus en plus contre lui. Il se met parfois en colère. Sensib ne comprend pas ce revirement…
Sa sœur lui raconte que le groupe l’a aperçu derrière Trobo dans le Parc près de la maison de Faiseur de Robots. Il n’a pas entendu leur appel.  
Le silence répond à sa remarque…
Mermeille pense au double aperçu dans le groupe par Lucidie, elle se demande ce que cela entraîne pour son frère d’être parfois séparé de son double… 
Elle pense en elle-même :
– Peut-être est-ce encore le cas maintenant ?
Et une question douce pleine d’amour lui vient :
– Comment te sens-tu, toi, Sensib ?
Le garçon prend un peu de temps et exprime :
– Quelquefois je ne sais plus qui je suis avec toutes ces machines…
– Souhaites-tu revenir à la maison ?
– Ces robots me captivent, je n’ai pas encore tout essayé avec eux. Mon rêve serait de rester seul avec les robots sans Faiseur !
La grande sœur insiste :
– Tu choisis de rester ?
– Je ne sais pas. Je ne sais plus grand-chose, tu sais…
La conversation se termine là.

Mermeille informe les enfants qu’elle rencontre.

Finalement tous sont au courant.
Les jeunes expriment qu’il y a urgence à se renseigner beaucoup plus sur comment marche le monde, comment les humains agissent ou se comportent et sur ce qu’est la conscience.

Résolule, la rouquine de l’équipe, 9 ans, a vu une affiche sur un cours de Sciences.
Elle demande si cela répondrait aux besoins du groupe.
Obserivain, châtain, les cheveux en brosse, à peine plus âgé, a aperçu l’annonce aussi. Le scientifique se nomme Cherche Comment le Monde Fonctionne. Tous décident de suivre cette formation.